Empilement

Cette photo a été prise dans le voisinage. Elle fait partie de ces scènes ou détails qu’on ne remarque jamais ou peu. Le noir et blanc s’impose ici par la quasi absence de couleurs de la scène originale. À part un recadrage et quelques retouches de contraste, elle n’a pas nécessité beaucoup de travail. Le point crucial étant surtout d’éviter de trop forts contrastes pour ne pas détruire la matière.

En effet, cette scène m’a permis de prendre conscience des textures. Celle-ci n’a pratiquement aucun aplat lisse, tout est détaillé, granuleux, rugueux, crevassé, torturé. Voici quelques détails de cette photo pour mieux s’en rendre compte :

IMG_2535_v6-det1 IMG_2535_v6-det2 IMG_2535_v6-det3J’ai bien conscience que le rendu des textures pourrait être meilleur. Éduquer le regard est le leitmotiv de tout aspirant à la photographie et il faut faire suivre la technique. Depuis cette vision, je travaille tant bien que mal à capturer ces textures. J’en reparlerai certainement…

Session du 20 décembre 2014

C’est ma première session de photos de sport en compagnie de ces fous de vitesse à roulettes. Ce n’est pas mon truc, ce type de photo. Je déteste même le sport. Pourtant, malgré ma faible inclination et mon appareil peu adapté à cet exercice, il y a eu moyen de faire quelques bonnes prises. Il y a finalement eu peu de gros ratés. Les photos non retenues l’étaient principalement pour éviter trop de répétitions des mêmes scènes ou des mêmes personnes. D’autres présentaient des défauts de cadrage ou des scènes inconsistantes.

La grosse difficulté de ce type de prise est de trouver de l’originalité. Au bout d’un moment, on fait vite toujours les mêmes photos. Ce n’est pas forcément laid, ça a même de la gueule, souvent, mais c’est parfaitement ennuyeux.

IMG_3880

IMG_3883

Alors on essaie de trouver autre chose. Par exemple, montrer qu’on commence jeune.

IMG_3351 IMG_3382 IMG_4088

Que les un peu moins jeunes aiment attaquer d’entrée de jeu, ce qui n’est pas nouveau, certes.

IMG_3773

Le style, ça ne s’invente pas, il y a ceux qui l’ont…

IMG_4127 IMG_4125 IMG_4119 IMG_3965 IMG_3938 IMG_3772

…mais je ne vous montrerai pas ceux qui ne l’ont pas ^^

Les professionnels, eux, commentent.

IMG_3875

Il y a aussi des absences de regard qui font peur.

IMG_3549

Une deuxième session a eu lieu en janvier avec son lot de photos sympathiques.

Session du 17 janvier 2015

Deuxième session photographique avec les patineurs, les mêmes pour la plupart. Comme je l’expliquais dans l’article de la première session, la difficulté est de renouveler la mise en scène, la composition, le cadrage, etc, afin d’éviter la répétitivité d’un tel exercice.

J’ai d’abord tenté d’améliorer simplement la qualité des prises de vue en variant les sujets et en réglant de manière plus adaptée le fonctionnement de l’autofocus qui n’était pas optimal la première fois.

Les premières prises ne sont malheureusement pas originales, mais plutôt satisfaisantes si l’on considère mon niveau technique.

J’aime celle-ci pour son côté bordélique mais pas désagréable. L’uniformité des tenues compense l’absence de composition.

sc_IMG_4696

Il n’y a pas d’âge pour commencer.

sc_IMG_4672

En plein exercice, très concentré.

sc_IMG_4676 sc_IMG_4682

Je trouve ces deux profils vraiment touchants, on les croirait directement sortis d’un film d’Hayao Miyazaki.

sc_IMG_4684 sc_IMG_5433

Patinage synchronisé ?

sc_IMG_5414 sc_IMG_5415 sc_IMG_5416 sc_IMG_5417 sc_IMG_5418

Aujourd’hui, on va voir le planter de bâton !

sc_IMG_4695

Une débutante rattrapée par deux meutes de patineurs au taquet.

sc_IMG_4902 sc_IMG_4903 sc_IMG_4904

Tout le malheur du monde sur les épaules… Non, il ne va pas se suicider. C’est juste une période de repos.

sc_IMG_5038

Mais soyons sérieux. Voici une série intéressante mettant en évidence une faible profondeur de champ. L’effet de relief est parfois impressionnant. Il faudra que je travaille davantage cette technique à laquelle on ne pense pas toujours en photo sportive. La mise en valeur du sujet est vraiment flagrante.

sc_IMG_4886 sc_IMG_4948 sc_IMG_4999 sc_IMG_5149

En passant, on peut être charpenté comme un char d’assaut et avoir le style. Ne faites pas attention aux patins roses. À Taïwan, le rose n’est pas indéfectiblement lié à la gent féminine.

sc_IMG_5739

Mon problème ici est l’angle de prise de vue : posté au bord de la piste, dans le virage, suffisamment haut au-dessus de la barrière. Les photos ont toutes cette tête.

sc_IMG_4728 sc_IMG_4736

Ce n’est pas mauvais, mais ça manque un peu d’énergie. J’ai donc décidé de descendre sur la piste, toujours dans le virage et de me coucher pour obtenir un point de vue aussi bas que possible. Le virage étant relevé, il ne m’a pas été possible d’être en contre-plongée, mais c’est mieux que rien. L’effet sur l’action est tout de même sensible. Les scènes gagnent vraiment en vitesse et en énergie.

sc_IMG_5600 sc_IMG_5527 sc_IMG_5569 sc_IMG_5574 sc_IMG_5613 sc_IMG_5637 sc_IMG_5720 sc_IMG_5727

On voit que ça s’énerve. C’est visible aussi sur les photos solos.

sc_IMG_5689 sc_IMG_5688 sc_IMG_5678

Cette photo est exceptionnelle car, sur les centaines que j’aie pu prendre, ce gars-là ne sourit jamais. Il faut croire que c’est en me voyant vautré par terre qu’il a consenti à sourire.

sc_IMG_5659

IMAG0105-r

Celle-ci n’a bien sûr pas été prise par bibi. C’est juste pour vous donner une idée de la situation. La prochaine fois, j’essaierai peut-être de me coller aussi près que possible de la sortie du virage pour bénéficier d’un point de vue plus bas. Par contre, c’est aussi là que les patineurs rejoignent l’extérieur de la piste, c’est donc plus dangereux. Nous verrons bien…

À plus…

Premiers couchers de soleil

Oui, je sais, les couchers de soleil, c’est un poncif. Tout le monde en fait. Et alors ? Tant que c’est beau. En plus, je ne sais pas si cela vient du fait d’habiter sur le tropique nord, mais je peux voir de magnifiques couchers de soleil depuis chez moi. Pourquoi se priver ?

Voici donc toutes les photos que j’aie pu faire de mon balcon. Vous remarquerez sur certaines d’entre elles que les bâtiments à l’horizon sont bien les mêmes. Aucune photo n’a été fortement retouchée, seulement une correction de contraste et des couleurs. Les résultats sont aussi réalistes que possible.

sc_IMG_0664-2 sc_IMG_0701-2

La suivante est ratée, je l’ai prise par erreur à une sensibilité ISO trop élevée, ce qui induit un bruit important. Toutefois, le grain régulier du 6D rappelant le grain de l’argentique donne un résultat pas désagréable.

sc_IMG_0704-1

Celle-ci a été prise la veille d’un typhon. Il est assez fréquent que le ciel prenne cette couleur à l’approche d’un tel phénomène car les masses d’air déplacées soulèvent beaucoup de poussières qui renforcent les couleurs.

sc_IMG_0784

Il s’agit ici d’ombres portées sur le ciel de reliefs se situant au-delà des bâtiments. C’est toujours très spectaculaire.

sc_IMG_0803

Coucher de Lune en été.

sc_IMG_0806

Il s’agit ici de ma préférée pour le moment. Je crois bien n’avoir jamais pris des nuages aussi beaux et détaillés.

sc_IMG_1241

Coucher de Lune en hiver.

sc_IMG_4225